Développement durable et charte des chantiers propres

Une valeur affirmée, une valeur partagée

Le développement durable, c’est l’adaptation aux ressources naturelles.

 

Il implique plusieurs conditions :

- La conservation de l’équilibre général
- Le respect de l’environnement contre l’épuisement des ressources naturelles
- La diminution de la production de déchets
- La rationalisation de la production et la consommation des énergies


Cette prise de conscience de notre équipe se traduit par les critères suivants :

  • Le critère économique : Par le choix de matériaux à caractère écologique et renouvelable, de production locale, d’intégration, de cohérence, d’efficacité, de robustesse. Par le choix aussi d’énergie renouvelable.
  • Le critère environnemental : Par une gestion raisonnée de l’eau et un hydraulique doux (gestion des eaux pluviales, choix de végétaux indigènes, peu gourmands en eau), par des déplacements doux, par la mise en place de « chantiers propres ».
  • Le critère des gouvernances : Par l’implication des acteurs locaux au projet, riverains, associations, sous forme de mise en place de groupe de pilotage, et de réunions publiques.
  • Les critères sociaux de solidarité et d’accessibilité : Par l’application des lois 2005-102 du 11 février 2005 stipulant que l’aménagement devra respecter la continuité de la chaîne de déplacement afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de se déplacer avec la meilleure autonomie.

LA LOCALISATION : le site et la concertation, les éléments clefs


Un projet d’aménagement est indissociable du site sur lequel il s’implante. Il faut tenir compte de ses réalités géographiques, historiques, écologiques, climatiques, économiques, politiques….

En maîtrisant parfaitement ces données, on donne au projet la possibilité de fusionner avec son environnement.

Nos solutions intègrent des réponses aux objectifs de la maîtrise d’ouvrage. Notre aptitude à appréhender les enjeux, conduit à mener un projet cohérent et durable avec ses potentialités.

 

La maîtrise d’ouvrage ainsi que la maîtrise d’œuvre mettront leurs connaissances et leur intérêt à préconiser une acceptation urbaine et écologique fusionnelles.

L’ENVIRONNEMENTALITÉ


Nos arguments développés rejoignent une conception raisonnée pour des critères environnementaux subséquents dont nous avons tous une responsabilité commune :

  1. La sécurité
  2. La propreté et la limitation des nuisances
  3. Les engagements des entreprises

 

1. la sécurité

Nous demandons aux Entreprises la fourniture des pièces suivantes :

  • Les constats d’huissier
  • Leurs PPSPS
  • Les dossiers d’exploitation sous travaux : les DESC
  • Les plans de circulation, déviation, installation de chantier, zones de stockage
  • Les conditions d’astreintes 24h/ 24, 7J/7
  • Les procédures de recherche des réseaux, avec les marquage et repérages exhaustifs

 

2. la propreté et la limitation des nuisances

Il en sera de même demandé :

  • L’organisation des livraisons selon des horaires convenus
  • Les conditions de circulation des engins
  • La limitation des nuisances sonores

Par des moyens homologués

  • La réduction des poussières par pédiluves, arrosage des pistes
  • Le nettoyage régulier du site et des abords
  • La gestion différenciée des déchets selon leur classe et leur valorisation

 


En outre, durant les travaux nous veillerons à maintenir des accès aux riverains ainsi que les cheminements piétons. Nous intégrerons à la sécurisation des accès, l’accès des secours.

CHARTE DES CHANTIERS PROPRES

Ce document relève d’une Convention sur le chantier concernant :

  • La création d’une base vie avec conteneurs à déchets triés
  • La création d’aire de stockage étanche
  • La bonne gestion des eaux de chantier : bacs décanteurs, en cas de fuites
  • Le recyclage des matériaux : pavés, bordures, déblais en remblais, fraisage
  • Le choix de matériaux locaux
  • Le choix des éléments d’éclairage basse consommation